Les news

09juil2015

Le projet GreenLys présenté à l’exposition Innov’Climat

green_lys_

GreenLys fait partie des 25 projets innovants présentés lors de l’exposition Innov’Climat labellisée COP21 qui s’est tenue du 3 au 8 juillet sur le parvis de l’Hôtel de Ville à Paris.  GreenLys expérimente à l’échelle des deux villes, Lyon et Grenoble,  et sur toute la chaîne de production et de distribution électrique, des solutions innovantes au service d’une gestion maîtrisée de l’énergie et de la réduction des gaz à effet de serre. Certaines de ces innovations impliquant directement le citoyen-consommateur, résidentiel ou tertiaire, seront exposées sur le stand GreenLys situé dans l’espace « inciter ».

En décembre 2015, la France accueille la grande conférence internationale sur le climat, la COP21, à Paris. Dans le pré-sillage de cet évènement, se tiendra sur le parvis de l’Hôtel de ville, du 3 au 8 juillet, l’exposition Innov’Climat organisée par le Ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie (MEDDE) et le Commissariat Général à l’Investissement (CGI), en partenariat avec la Mairie de Paris. Cette exposition propose de faire découvrir des innovations technologiques qui contribuent à des modifications de comportement au service de la lutte contre le changement climatique : de la voiture du futur aux fermes hydroliennes, en passant par les réseaux électriques intelligents…

Pourquoi GreenLys ?

L’expérimentation GreenLys s’inscrit pleinement dans les objectifs de réduction de gaz à effet de serre, de maîtrise des consommations électriques, d’intégration des énergies renouvelables et du véhicule électrique.

Financé en partie avec le concours des Investissements d’Avenir confiés à l’ADEME, GreenLys est le 1er démonstrateur français à tester, jusqu’en 2016, le fonctionnement d’un réseau électrique intelligent dans sa globalité à l’échelle de deux territoires urbains contrastés en pleine mutation énergétique, Lyon et Grenoble. Il est porté par ERDF, Gaz Electricité de Grenoble, Grenoble INP, Engie et Schneider Electric. Près de 400 clients testeurs grenoblois  et lyonnais résidentiels et quelques sites tertiaires se sont impliqués dans ce projet. Ces citoyens consommateurs sont incités, par des innovations technologiques et des leviers comportementaux, à devenir des consom’acteurs, engagés dans une véritable démarche citoyenne de maîtrise de l’énergie et de lutte contre le changement climatique.

Les retours d’expériences, à la fois technologiques, environnementaux, économiques et sociologiques du projet GreenLys, sont très attendus par les Pouvoirs publics français, car ils vont contribuer à faire évoluer le système électrique et engendrer de nouveaux comportements au service de la transition énergétique et de la «croissante verte ».

Quelles innovations au service de la lutte contre le changement climatique ?

– Des solutions technologiques intelligentes pour faciliter l’intégration des énergies renouvelables (photovoltaïques par exemple) sur le réseau électrique et garantir l’équilibre production/consommation à tout moment.

– Des technologies numériques (compteur intelligent Linky, capteurs, logiciels…) « greffées » au réseau électrique actuel pour améliorer la qualité de l’électricité distribuée, garantir la sécurité et la fiabilité  de la distribution et rétablir l’électricité en quelques secondes ou quelques minutes en cas de coupure de courant par exemple.

– Des équipements pilotables à distance avec une tablette, un Smartphone…, des services, des interfaces web au service des citoyens-consommateurs résidentiels et tertiaires, pour mieux suivre et maîtriser leurs consommations électriques tout en contribuant à la réduction des pics de consommation et donc des gaz à effet de serre.

Ces dernières innovations seront exposées sur l’espace GreenLys.

Les visiteurs découvriront comment elles permettent notamment :

– de visualiser la consommation électrique de l’habitation en totalité ou celle de chaque appareil électrique par zone (chambre, salon…) ou par usage (chauffage, eau chaude…), en euros, en kWh ou en équivalent CO2

– d’agir sur sa consommation électrique :

  • moduler la température pièce par pièce sur place ou à distance
  • piloter chacun de ses appareils électriques
  • programmer leur allumage ou extinction selon des scénarios
  • passer en mode économie pour minimiser sa facture

– de définir des seuils d’alertes (en euros ou en kWh)

– de participer à un nouveau mécanisme encouragé par les pouvoirs publics appelé « effacements de consommation ».  L’activation  de ce dispositif expérimenté dans le cadre du projet GreenLys, évite notamment la mise en route des centrales de production d’électricité fortement émettrices de gaz à effet de serre, lors de forts appels de puissance d’électricité, les soirs d’hiver par exemple.

  • 9 juil. 2015
  • EcoviCOMM
  • 0 Commentaires

Partager ce sujet

Categories

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *